Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 11 décembre 2016

Haut de Page

Haut

La mobilité à Bordeaux aujourd'hui et demain

Mis à jour le 11 mars 2016

La mobilité à Bordeaux aujourd’hui et demain

Au mois de janvier, l’agence d’urbanisme de la métropole bordelaise, A’urba, a publié les premiers résultats de son observatoire des mobilités sur la Gironde.
Parallèlement, la métropole a adopté sa « stratégie globale de mobilité pour les 10 ans à venir »…
Petit résumé sur vos déplacements d’aujourd’hui et sur votre réseau de transports de demain.

Aujourd’hui

L’A’urba, a mis en place un observatoire des mobilités autour de quelques « grands indicateurs » pour suivre les tendances et évolutions sur la Gironde des habitudes et modes de déplacements de ses habitants.

Entre 2012 et 2014, la fréquentation des réseaux de transports en commun affiche une franche augmentation : +7,8%.
Et ce sont les 2 réseaux de bus – Transgironde et bus de la métropole – qui enregistrent les plus fortes augmentations, respectivement 28,6% et 15,8% (6,4% pour le TER et 2% pour le tram).
Mais avec plus de 50% des déplacements effectués en tram, ce dernier reste le moyen de transports collectifs le plus utilisé.

De la même manière, ce sont les transports collectifs urbains qui « trustent » une très large part des transports tous réseaux confondus avec 91,1% des voyages effectués.
Il faut dire que 91% des habitants de la métropole réside à moins de 300 m d’une station de bus – et 26% à moins de 400 m d’une station de tram.

Malgré ces bons résultats, la métropole bordelaise reste en deçà de la moyenne nationale en termes d’utilisation de transports en commun.
En effet, chaque habitant de la métropole réalise, en moyenne, 159 voyages en transports collectifs urbains par an (dont 100 en tramway) en 2012, la moyenne nationale s’établissant à 190.
La moyenne métropolitaine est également inférieure aux moyennes affichées par les 12 autres métropoles de plus de 400 000 habitants.

Il n’est donc pas étonnant d’appendre que la part de la voiture dans les déplacements reste largement majoritaire sur le département comme la métropole, et qu’entre 2012 et 2014, le stock de voitures particulières a progressé de 2,9%.

Demain

La métropole bordelaise a adopté en janvier sa stratégie de mobilité à 10 ans.
Compte tenu de son succès auprès des habitants de la métropole, le tram en ressort comme le grand vainqueur :

  • après plusieurs options étudiées, la liaison vers l’aéroport se fera finalement en tram ;
  • Gradignan et Saint-Médard en Jalles devraient également être reliées par le tram grâce à l’extension de la ligne A et de la ligne D.

Cependant le nouveau concept de BHNS -Bus à Haut Niveau de Services- c’est à dire un « super » bus à mi-chemin entre le bus traditionnel et le tram fait son chemin :

  • pour relier Saint-Aubin du Médoc à Bordeaux ou Bassens au Campus par exemple;
  • pour favoriser le développement de lignes reliant des points de périphérie à périphérie sans passer par le centre de Bordeaux.

Pour favoriser le recours aux transports en commun, et limiter son utilisation au moins dans le cœur de la métropole, la place accordée à la voiture va être réduite sur des zones stratégiques. Et dans l’optique de désengorger la rocade, le co-voiturage sera toujours plus encouragé.

Dans cette stratégie, il semble pourtant qu’il y ait de grands oubliés… les déplacements doux (vélo et piétons) quasiment pas évoqués.

Sources : A’urba, 20 mn, Rue 89 Bordeaux, MobiliCités

Share This