Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 19 octobre 2017

Haut de Page

Haut

Valérie Marquis | à Bordeaux on sait prendre le temps de l'échange

Mis à jour le 16 juin 2017

Valérie-Marquis

Valérie Marquis, responsable des Relations Publiques et des Relations Presse de LISEA (concessionnaire de la LGV), Valérie est une parisienne, néo Aquitaine convaincue, débarquée de Poitiers fin août 2016

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Ville dynamique, ensoleillée.

Première vision de la métropole ?

Sans parler de l’attractivité nationale de la métropole, Bordeaux est avant tout une capitale régionale ; j’ai retrouvé ici un important réseau de picto charentais appelés à une mobilité liée à la réforme territoriale.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré vrai ?

On boit beaucoup de vin !

Un lieu bordelais très néo bordelais friendly » ?

Le Mama shelter, le marché des Chartrons, le magasin général à Darwin.

Un bon plan à partager ?

La recharge pour aller au bout d’une démarche éco-reponsable.
Greedy, rue du Hâ, « vrai » restaurant vegan et pas uniquement locavore… rare !

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

A Mornac sur Seudre, en Charente Maritime, merveilleux département côtier à contre sens des embouteillages.

Bordeaux ville de labeur ?

Oui, mais qui sait prendre le temps de l’échange, il n’y a qu’à regarder les terrasses.

Comment percevez-vous le tissu économique bordelais ?

Le grand enjeu est de donner de l’emploi à ceux qui viennent s’installer, avec le problème du conjoint.
Des outils comme Invest in Bordeaux nous ont beaucoup aidé mais il ne faut pas venir sans projet, les start-up ne feront pas tout !

Le plus gros défaut de Bordeaux ?

Le manque de commerces de bouche en centre-ville.

La plus grosse qualité de Bordeaux ?

La ville est un Eden pour les enfants et les ados, avec ses quais aménagés, tous ces espaces de loisirs mis à disposition.

Les réseaux incontournables à Bordeaux ?

  • Les parisiens de Bordeaux, convivial et facilitant et avec qui nous avons travaillé sur le Paris Bordeaux éclair.
  • Le CJD (centre des jeunes dirigeants) semble incontournable.
  • A titre pro l’APACOM.

Votre « événement » bordelais préféré ?

L’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse à Bordeaux, le 2 juillet prochain.
Quatre mois de temps forts, d’expos, festivals du 25 juin au 25 octobre baptisés « Paysages Bordeaux 2017 ».

Les lieux qui « feront » Bordeaux ?

Euratlantique et Belcier.
Le développement immobilier de ce quartier et les travaux d’aménagement de la gare en font le Bordeaux de demain.
J’ai hâte de vivre cette naissance.
LISEA s’installe dans ce quartier en misant sur tous ces atouts.

Un blog, site bordelais ?

Pour profiter de tous les bons plans et pousser des portes qu’on ne pousserait pas forcément : Camille à Bordeaux, Mademoiselle modeuse, My little spoon.
Et beaucoup de groupes sur Facebook.

Ce que vous n’aviez pas avant et que vous avez depuis que vous êtes bordelais ?

Quatre skates dans l’entrée de l’appartement, la proximité de la mer… et plus de déjeuners en terrasse.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet pour Sud-Ouest (les néo-bordelais)

760b03273fe645c3b0691413d77263e7777777777777777777777777