Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 25 octobre 2020

Haut de Page

Haut

Sophie Le Roy | Une implantation familiale et entrepreneuriale accomplie

Sophie Le Roy | Une implantation familiale et entrepreneuriale accomplie

Sophie Le Roy est arrivée à Bordeaux il y a un peu plus d’un an avec son mari et sa petite famille qui s’est depuis agrandie.  

Sophie ouvre en septembre les portes de la Gaité, rue Notre Dame, un lieu vivant de 150m2 dans lequel cohabiteront vêtement hommes et femmes, déco et petits objets du quotidien. 

Sophie est douée pour créer du lien, son goût sûr et sa curiosité feront le reste.  

Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ? 

Oui, indéniablement  

Un lieu bordelais très « néo bordelais friendly » ? 

Darwin, les Chartrons. 

Sortir de Bordeaux pour aller où ? 

La région regorge d’endroits très sympas et aux différentes « ambiances » (Bassin d’Arcachon, Car Ferret, St Emilion.), mais pour être dépaysé en peu de temps : le Pays Basque ! 

Ce que vous êtes fière de montrer ? 

Un tour en vélo, avec un passage quartier St Michel, longer les quais et passer ensuite rive droite en enchaînant les stops dans les endroits cool qui dynamisent ce côté de la Garonne, cela suffit en général à montrer la diversité et la beauté de l’architecture qu’offre cette ville. 

Bordeaux ville de labeur ? 

Pas trop, non, le rythme est dans l’ensemble plutôt cool 🙂 

Bordeaux une ville où entreprendre ? 

Oui, en particulier si tu as un bon réseau. 

Bordeaux ville connectée ?  

Oui dans l’ensemble, mais pas assez avec le reste du monde. 

Votre perception du tissu économique bordelais en trois mots clés ? (ville industrieuse, de services, connectée…?) 

Libéral, service, RESEAU. 

Un avis sur les déplacements ? 

Hyper simple et très agréable à vélo, la ville est aussi très bien desservie par les bus & trams, en revanche, c’est une toute autre histoire en ce qui concerne la voiture… 

Le plus gros défaut de Bordeaux ?  

Sa circulation et ses travaux dans tous les sens et qui durent… 

La plus grosse qualité de Bordeaux ? 

Sa douceur de vivre et son énergie. 

Votre lieu (place, rue, monument…) dérobé préféré ? 

Ce ne sont pas des endroits dérobés car ils sont connus, mais j’affectionne particulièrement :

  • le quartier des Chartrons parce que c’est un petit village dans la ville, l’ambiance y est totalement différente, 
  • la Guinguette chez Alriq sur la rive droite pour y prendre un verre, manger, danser, avec ou sans les kids ! 

Un juron, une expression bordelaise qui vous parle ? 

Gavé ! 

Un souvenir bordelais désormais précieux ? 

La naissance de mon troisième enfant, Stan, le seul vrai bordelais de la famille 😉 

Que rapporter de Bordeaux à vos amis d’ailleurs ? 

Des cannelés et du vin of course ! 

Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ? 

Une vie culturelle plus riche s’il vous plaît…. 

Et aussi, surtout, tenter de mieux relier la ville au reste du monde…

Aujourd’hui, trop peu de vols et de destinations desservies, il n’est pas rare de devoir aller à Paris pour prendre son avion. 

Votre « événement » bordelais préféré ? 

Pas encore eu l’occasion, mais j’aimerais beaucoup participer aux Epicuriales et à la fête du vin ! 

Votre asso, club d’influence, réseau préféré ? 

BGV Bordeaux, qui a grandement facilité notre arrivée à Bordeaux et notre intégration. 

Les lieux de votre integration ? 

Le Satnam Club, lieu de vie mêlant yoga – pilates, toutes les soirées auxquelles nous sommes si gentiment invités et bientôt ma boutique, la Gaité, aux Chartrons 🙂 

Les lieux qui font Bordeaux ? 

La Place du marché des Chartrons, les quais, tous les parcs et jardins. 

Vous sentez-vous intégrée ? 

Oui ! 

Votre qualité de vie s’est elle améliorée ? 

OUI ! Après, il faut être honnête aussi, il ne s’agit pas d’arriver ici et de penser que tout va être facile. Comme toujours, il faut se donner les moyens de faire changer les choses. Mais, une maison avec un jardin, la plage à 1h, la vie à vélo, versus Paris et son métro, des jobs qui ne te laissent pas profiter de tes enfants, on a indéniablement gagné au change. 

Bordeaux adoptée à l’unanimité ? (toute la famille ?) 

Oui, les enfants sont fans et nous aussi. Malgré les difficultés que l’on peut rencontrer en emménageant dans une ville où l’on recommence tout à 0, nous n’avons aucun regret et nous félicitons régulièrement d’avoir fait ce choix. 

Ce que vous n’aviez pas avant et que vous avez depuis que vous êtes bordelais ? 

Un vélo ! 

Histoire Suivante

Ceci est l'histoire la plus récente