Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 17 août 2017

Haut de Page

Haut

Luc Mas | les bordelais sont accueillants, souriants, Bordeaux m’a réconcilié avec la ville

Mis à jour le 31 janvier 2017

Luc Mas

Responsable des affaires générales d’Axa Wealth Services (assurance vie haut de gamme), Luc est arrivé de Paris en famille en août 2016.

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Une ville magnifique.
Je venais régulièrement pour trouver des locaux, mon impression s’est confirmée en découvrant la ville.

Première vision de la Métropole ?

Pour la comprendre, nous avons été accompagnés en amont par Invest in Bordeaux qui a été un soutien important dans notre approche d’une métropole vivante et en ébullition.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré vrai ?

Que les bordelais sont accueillants, souriants, polis, Bordeaux m’a réconcilié avec la ville.

Votre lieu de vie ?

Le Taillan-Médoc, j’aime la verdure, la forêt, l’opportunité d’habiter une maison avec un jardin.

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

L’océan, forcément quand on vient de Paris, les vignobles.

Bordeaux ville cosmopolite ?

Oui, au sens touristique.

Votre vie bordelaise ressemble-t-elle à ce que vous aviez imaginé ?

La voiture est plus indispensable que prévu hors hyper centre.

Votre ville de la métropole préférée ?

Saint Médard pour le marché, Gradignan pour les parcs.

Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

On nous conseille d’acheter le vin dans les supermarchés plutôt que dans les châteaux car il y est moins cher !

Le marché du travail à Bordeaux ?

Nous allons recruter 130 collaborateurs à l’horizon 2019. A Bordeaux, c’est le réseau qui fonctionne et il y a des compétences de bon niveau.

Bordeaux doit-elle grandir encore ?

Paradoxalement elle doit privilégier la qualité de vie et continuer d’évoluer d’un point de vue économique.

Bordeaux, une ville où l’on respire ?

Les quais, l’ouverture vers le bassin l’océan c’est la respiration, on ne se sent pas sous cloche.

Ma to do list bordelaise

Visiter la Cité du vin, les musées, j’ai hâte de découvrir la verrière de la gare qui donnera la tonalité de la ville.

Pensez-vous que la mayonnaise va prendre dans tous ces quartiers qui sortent de terre ?

Ils ne me font pas rêver, il ne faut pas que Bordeaux ressemble à la banlieue parisienne.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet pour Sud-Ouest (les néo-bordelais)

314ae351305e4fad70666450dbeda43f9999999999999999999999999999