Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 30 avril 2017

Haut de Page

Haut

Hervé Suty et sa famille préparent en douceur leur arrivée à Bordeaux

Mis à jour le 22 février 2017

Hervé-suty

Hervé Suty a créé CapBurdi qui permet de partir à la découverte de l’innovation autour de notre métropole.

Pourquoi Bordeaux ?

Ma femme est originaire de Talence mais elle était partie et nous avons redécouvert Bordeaux ensemble.

Où à Bordeaux ?

Nous avons acheté à Blanquefort depuis Paris dans l’optique d’une installation professionnelle prochaine. Nous recherchions du calme, la proximité des écoles. La maison nous attend, ma femme cherche du boulot dans l’environnement.

Première vision de la Métropole ?

De la diversité, de l’activité, de l’attractivité.

Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Beaucoup de choses sont faites pour favoriser cet accueil.

Bordeaux ville dynamique ?

J’étais venu il y a plus de 30 ans, j’avais une image peu attrayante…
c’était un joyau terni, remis en valeur qui devient la Californie de l’Europe !

Un bon plan à partager ?

Oui la découverte de l’innovation territoriale en Aquitaine avec CapBurdi, la société que j’ai lancée sur la métropole…
un parcours dans un véhicule innovant d’un autre temps (2 CV) qui fait découvrir des acteurs créatifs et entrepreneurs.

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

Dans le Médoc avec le passage du bac vers la citadelle de Blaye et le retour par la route de la Corniche.

Comment percevez-vous le tissu économique bordelais ?

Il est très varié et touche à de nombreux secteurs technologique, Bordeaux a quelques pépites naissantes dans les énergies renouvelables et le stockage d’énergie qui nous intéresse particulièrement.

Votre ville de la métropole préférée ?

Blanquefort, porte du Médoc et proche de Bordeaux…surtout avec l’arrivée du tram C.

Se déplacer à Bordeaux ?

Le tram permet de voyager d’une façon très touristique.
Mais en voiture c’est un cauchemar aux heures de pointe et la moto s’impose !
Une offre de scooters électriques pourrait d’ailleurs compléter l’offre multimodale.

Votre expression bordelaise favorite ?

Gavé pour trop beaucoup me plait bien… et qui s’applique bien sur la rocade !

Le marché du travail à Bordeaux ?

Je vais utiliser une expression Lyonnaise pour le dire… pas si pire !

Les réseaux professionnels à Bordeaux ?

C’est une force et ils sont nombreux.

Votre asso, club d’influence préféré ?

Les entrepreneurs d’avenir.

Les lieux de votre intégration ?

Les lieux d’innovation et de développement économique : ADI, Invest in Bordeaux, Technowest, Bordeaux Unitech …

Bordeaux, une ville où entreprendre ?

Oui c’est mon cas et le cas de beaucoup d’entrepreneurs de talent qui démarrent des activités dans de nombreux secteurs…
Bordeaux donne envie, les écosystèmes variés et les acteurs locaux font le reste.

Pensez-vous que la mayonnaise va prendre dans tous ces quartiers qui sortent de terre ?

Difficile à prévoir entre la conception, la finalisation, les citoyens qui s’approprieront ces quartiers en feront ce qu’ils deviendront.

Ce que vous n’aviez pas avant et que vous avez depuis que vous êtes bordelais ?

La sérénité mais c’est aussi dû à un changement complet de situation.
Interview réalisé par Guillemette Bardinet pour Sud-Ouest (les néo-bordelais)