Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 21 septembre 2020

Haut de Page

Haut

Ghizlane de Casamayor | Bordeaux, un nouveau départ

Mis à jour le 14 septembre 2020

Ghizlane de Casamayor | Bordeaux, un nouveau départ

Ghizlane est arrivée à Bordeaux en famille en septembre 2017.

Ghizlane a été accompagnée par Invest in Bordeaux dans sa recherche d’un emploi qu’elle a trouvé en octobre 2018 dans le cabinet d’avocats Fidal en tant que Responsable Développement.

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Une ville d’Histoire et de traditions, capitale d’une très belle région.

Première vision de la Métropole ?

Large, et diverse.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré vrai ?

Que les bordelais restent beaucoup entre eux.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré faux ?

Que les bordelais ne boivent que du Bordeaux.

Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Oui et non. Oui car la ville attire et se structure pour organiser l’intégration des nouveaux arrivants. Non car même si l’accueil est bien là et souvent bienveillant, les nouveaux arrivants sont parfois synonymes de changement et de perturbations pour les bordelais (je pense notamment aux impacts sur l’immobilier), ce qui peut créer un peu d’animosité dans certains cas.

Un lieu très « néo bordelais friendly »?

Les halles de Bacalan.

Un bon plan à partager ?

Je crois que je ne suis pas encore assez bordelaise pour pouvoir répondre à ça ….

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

Tellement de possibilités qu’il est difficile de choisir…je dirais tout de même sur le bassin…le fond du bassin plus précisément…

Ce que vous êtes fier(e) de montrer ?

C’est probablement très cliché, mais je suis une grande amoureuse de la dune du Pilat…ou le miroir d’eau.

Bordeaux une ville où entreprendre ?

Bordeaux est avant tout une ville d’entrepreneurs…est-ce pour autant facile aujourd’hui d’y entreprendre… ?

Je ne sais pas…les réseaux font la force du tissu économique, mais peuvent aussi être un obstacle pour ceux qui n’en font pas (encore) partie…disons que « c’est petit à petit que le raisin vert devient sucré »

Bordeaux ville Internationale ?

Not really…

Le tissu économique bordelais en trois mots clés ?

PME – Familial – Affaires

Votre vie bordelaise ressemble-t-elle à ce que vous aviez imaginé ? Si oui en quoi, si non en quoi est-elle différente ?

Pas vraiment. Pour commencer, ma vie professionnelle chez Fidal ne ressemble en rien à tout ce que j’ai pu connaître auparavant, c’est une nouvelle aventure.

Je m’attendais à ce que ma qualité de vie soit meilleure, mais je n’avais pas réellement imaginé ce à quoi cela pouvait ressembler.

J’apprécie le rythme globalement moins intense, les temps de transport plus courts, et par conséquent, une flexibilité beaucoup plus importante au quotidien.

Votre ville de la métropole préférée ? Pourquoi ?

Je suis une citadine, donc Bordeaux sans hésitation.

Que percevez-vous de la jeunesse bordelaise ?

Une jeunesse insouciante ; privilégiée peut-être, ne serait-ce que par la proximité avec la nature.

Que pensez-vous de la relation que Bordeaux entretient avec son vin ?

Je perçois le vin comme étant la carte d’identité de Bordeaux en quelque sorte…C’est à travers son vin que la ville rayonne dans le monde. J’aime écouter des passionnés parler de vin…c’est vivant…Cela fait partie de mes objectifs de néo-bordelaise de me plonger davantage dans ce monde-là.

Un avis sur les déplacements au sein de la Métropole ?

Disons qu’il s’agit d’un transport multimodal : il vaut mieux privilégier le vélo dans le centre-ville, les transports en commun pour passer d’un quartier à l’autre, et la voiture est quasiment indispensable lorsqu’il s’agit d’aller en banlieue ou encore visiter la région….

Le plus gros défaut de Bordeaux ?

Compte tenu de mon identité et de mon parcours multiculturel, je ne suis probablement pas très objective, mais je dirais peut-être une diversité plus faible que ce que j’ai pu connaître jusque-là.

La plus grosse qualité de Bordeaux ?

Hormis la beauté de la ville, qui porte son Histoire sur ses murs, je dirai sla proximité avec la mer, la montagne ; globalement un accès rapide à la “déconnexion” du quotidien.  

Un juron, une expression bordelaise qui vous parle ?

Gavé

Que rapporter de Bordeaux à vos amis d’ailleurs ?

Rien de très original…des cannelés… ou du vin.

Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux pour aider les nouveaux arrivants ?

Je pense que beaucoup de choses sont déjà faites pour aider les nouveaux arrivants…

C’est plutôt aux nouveaux arrivants que j’aurais des choses à dire. Lorsqu’on arrive dans un endroit différent, qui a son Histoire et sa culture, il faut savoir s’adapter, adopter de nouvelles habitudes et un nouveau langage.

Ce qui vous a manqué en arrivant ?

Peut-être d’avoir une ou deux relations proches pour pouvoir échanger sur mes questionnements du moment…j’ai trouvé ce soutien-là auprès de quelques jolies rencontres, elles aussi néo-bordelaises.

Le plus beau projet pour la ville ?

La rénovation du centre de Bordeaux, et les travaux du Tram, qui ont transformé la ville.

Votre asso, club d’influence, réseau préféré ?

TEDx Bordeaux

Les lieux de votre intégration ?

Tourny, la rue Notre-Dame, le quai de Paludate, Le Node.

Les lieux qui « font » Bordeaux ?

La place des Quinconces et son Monument aux Girondins, le Grand Théâtre, les allées de Tourny, la place du Parlement, la place Pey Berland, la Rue Sainte-Catherine, la porte Dijeaux, la Rue Notre Dame, Darwin, la base sous-marine, le bassin à flots, et bien d’autres encore…

Vous sentez-vous bordelaise ?

Pas vraiment…

Bordeaux doit-elle grandir encore ?

Je pense que Bordeaux pourrait grandir encore un peu, mais je pense surtout qu’il faut d’abord que certains quartiers rattrapent leur retard en termes d’infrastructures (crèches, écoles, transports, restauration) suite à l’essor rapide de l’immobilier.

D’un point de vue économique, si les entreprises de la région continuent à se développer et à grossir, de nombreuses opportunités devraient émerger sur les fonctions supports des sièges sociaux, fonctions qui restent encore globalement très concentrées en région parisienne.

Votre niveau de vie s’est-il amélioré ?

Non pas vraiment.

Votre qualité de vie s’est-elle améliorée ?

Par contre oui, notre qualité de vie s’est très nettement améliorée par rapport à Paris.

Bordeaux adoptée à l’unanimité ? (toute la famille ?)

Totalement. Notre décision de quitter Paris a été avant tout une décision familiale, et une volonté de se recentrer sur nos priorités. C’est chose faite.

Ce que vous n’aviez pas avant et que vous avez depuis que vous êtes bordelaise ?

Une maison, avec un (vrai) jardin, et la proximité avec la mer.

Ma to do list bordelaise

Ce serait bien trop long…et il faut savoir garder un peu d’imprévu !