Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 24 octobre 2020

Haut de Page

Haut

Aurélie et Julien | Travail intense et douceur de la météo : le combo parfait

Mis à jour le 25 septembre 2020

Aurélie et Julien | Travail intense et douceur de la météo : le combo parfait

Aurélie et Julien ont quitté Bruxelles pour Bordeaux en septembre 2018. Ils ont ouvert une carte de France et choisi Bordeaux qui est à mi-chemin de leurs maisons de familles à Tarnos et à Oléron. Ils sont locataires dans le quartier Euratlantique. Ils aimeraient acheter, le confinement leur a donné des envies de maison avec jardin vers le Sud du département. 

Aurélie travaillait dans la mode qu’elle a quittée pour un job d’office manager à la French Tech Bordeaux après avoir été accompagnée de près par Job In Bordeaux.  

Restaurateur indépendant à Bruxelles, Julien a pris la direction d’un restaurant dans la Halle Bocca. 

Bordeaux leur plaît, ils se découvrent moins consommateurs de biens mais davantage friands de bien-être. Portraits croisés. 

Première vision de Bordeaux, premières impressions ? 

Festif, tout le monde vit dehors, mais les bars ferment tôt ;) 

Première vision de la Métropole ? 

Aurélie : Complétement rénovée par rapport à mes souvenirs (je suis née ici et j’avais de la famille que l’on visitait régulièrement). 

Premières découvertes dans le Département ? 

Le village de Saint Émilion. 

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est révélé vrai ? 

Ville agréable à vivre, belle météo. 

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est révélé faux ? 

Les bordelais sont accueillants (pas comme leur réputation). 

Vous vous êtes senti accueillis ? 

Oui, ça a juste été un peu difficile de se loger. 

On a aussi la possibilité de se faire accompagner. Job in Bordeaux qui m’a permis de trouver mon poste et m’a donné des pistes pour me réorienter (Aurélie). 

Un bon plan à partager ? 

Plusieurs : 

  • La croisière apéro sur la Garonne,
  • la place Fernand Lafargue et la rue Saint James avec la Grosse Cloche,
  • le petit train touristique,
  • l’apéro au Siman avec sa terrasse avec vue sur la rive gauche (ancienne ville),
  • le bar rooftop du Mama Shelter, 
  • le bar à vin du CIVB allées de Tourny pour la qualité des vins à un prix raisonnable. 

Sortir de Bordeaux pour aller où dans la Métropole ? 

La Ferme Exotique… on n’a pas encore exploré les environs proches  , on explore un peu plus loin ! 

Sortir de la Métropole pour explorer quoi en Gironde ? 

St Émilion, Arcachon et le Ferret. On n’a jamais eu peur des kilomètres alors on sort un peu de la Gironde.

On aime aller à Biarritz/Bayonne, le lac de Sanguinet pour faire un plouf dans une eau peu profonde et chaude pour les tout-petits, l’île d’Oléron 

Ce que vous êtes fier de montrer de la ville ? 

Les bords de la Garonne, le miroir d’eau, la grosse cloche. 

Bordeaux, métropole de privilégiés ? 

Non, ici il faut savoir vivre avec moins car les salaires sont moins élevés que dans les capitales. Et oui, car on a du beau temps et des lieux magnifiques à proximité ! 

Bordeaux, métropole « entrepreneurs friendly » ? 

Oui, il y a la possibilité de se lancer dans toutes sortes de business, et beaucoup de structures sont là pour nous épauler. 

Au-delà des clichés, fait-il bon travailler dans notre Sud-ouest ? 

Oui ! Pour nous c’est un peu comme si on était en vacances tous les jours. 

Bordeaux ville internationale ? 

Nous venons de Bruxelles, capitale de l’Europe, il est difficile pour nous d’être objectifs… 

Selon nous, pas trop. 

Le tissu économique local en trois mots clés ? 

Ingénieurs, TPE, restaurants. 

Que percevez-vous de la jeunesse bordelaise ? 

Active, courageuse, très présente dans la ville. 

Un avis sur les déplacements au sein de la Métropole ?  

Assez fluides en transport en commun, hors heures d’affluence des bureaux. Les trams sont très propres, et des rames assez régulières. On s’est installés près de nos travails respectifs pour ne pas avoir à prendre la voiture ;)  

Le plus gros défaut de Bordeaux ?

Les salaires. 

L’indéniable qualité de Bordeaux ? 

La météo, les horaires, la douceur de vivre. 

Ce qui ne doit pas changer ? 

La vie « dehors », le développement de la ville en périphérie comme par exemple les projets Belvédère, Euratlantique… 

Une chose à dire, à demander aux maires de l’agglo pour aider les nouveaux arrivants ? 

Un guide des quartiers où trouver des logements plus facilement. 

Un guide des lieux touristiques. 

La liste des marchés du département, avec les jours d’ouvertures et horaires, pour acheter local. 

Ce qui vous a manqué en arrivant ? 

La famille et les amis .   

Une carte des activités touristiques 

Le plus beau projet pour la ville ? 

Euratlantique 

Votre « événement » local préféré ? 

Bordeaux Open Air, on adore l’électro. 

Votre asso, club d’influence, réseau préféré ? 

Job in Bordeaux, La French Tech Bordeaux, BNI. 

Les lieux de votre intégration ? 

Invest in Bordeaux, Wejob, Pôle emploi, la crèche de notre fille 

Les lieux qui « font » Bordeaux ?

Le miroir d’eau, les berges de la Garonne, la place Pey Berland, la place du parlement, la place Fernand Lafargue 

Vous sentez-vous d’ici ? 

Pas encore tout à fait, « loading » ! 

Bordeaux et sa Métropole doivent-elle grandir ?  

Elle doit pouvoir accueillir les arrivants et permettre à tout le monde de se rendre facilement et rapidement dans le centre grâce aux transports en commun afin de désengorger les axes routiers. 

Votre niveau de vie s’est-il amélioré ? 

Non 

Votre qualité de vie s’est-elle améliorée ? 

Oui !  

La nouvelle vie adoptée à l’unanimité ? 

Complètement, on est tellement contents de pouvoir offrir à notre fille de 4 ans ce cadre de vie unique ! 

Ce que vous n’aviez pas avant et que vous avez depuis que vous êtes arrivés ? 

Une vie de famille. On a changé de travail et aussi d’horaires, et maintenant on se voit ! 

Soleil, mer, météo de folie. A Bruxelles, on ne voit (presque) jamais le bleu du ciel… 

Notre to do list Sud-Ouest ? 

Découvrir les villages et marchés à proximité de Bordeaux.  

Acheter une maison ou un terrain à construire. 

Découvrir des nouveaux restaurants. 

Profiter de nos weekends (Bassin, Biarritz, Oléron) J 

Le confinement a-t-il changé, conforté quelque chose dans votre vie, dans vos choix d’habiter notre région ? 

On est bien logés, donc le confinement a été agréable. Maintenant on aimerait bien acheter/construire ! 

L’esprit sud-ouest en trois mots clefs ? 

Terrasses, vins, apéro.