Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 6 décembre 2016

Haut de Page

Haut

Marie Christine Bertho, J’ai eu l’impression d’arriver sur un lieu de vacances

Mis à jour le 27 avril 2015

Bordeaux arrivants

Cette femme pétillante est arrivée chez Orange à Bordeaux le premier juillet 2012 comme responsable de la comm interne.
Depuis février 2015, Marie Christine est responsable marketing opérationnel pour l’agence entreprise.

Avant

Je travaillais à Paris au siège de Orange France et vivais à Rouen, rejoignant mon mari à Rouen les fins de semaine.
Cette vie a ses limites, mon époux a fait une demande de mutation obtenue dans la région (à l’époque il aurait préféré Nantes), du coup j’ai cherché un poste sans bien réaliser à quel point la région était demandée.
J’ai eu beaucoup de chance car au bout de 5 mois un poste s’est libéré.
Nous sommes arrivés en même temps. Nos enfants sont grands et vivent à Lille et Paris.
Nous ne connaissions pas Bordeaux, étions juste passés 10 ans auparavant.

Pendant

J’ai eu l’impression d’arriver sur un lieu de vacances, c’était l’été, des amis passaient sur le trajet des départs.
Sur les conseils de notre fille nous avons dans un premier temps habité un an le centre ville, dans un appartement très sympa près du jardin public. Nous y sommes restés le temps de visiter la ville en long en large et en travers. Nous avons beaucoup marché et avions l’impression agréable de vivre dans un musée à ciel ouvert
Nous avons acheté au Taillan, mon mari, Maloin, a du mal avec le centre ville. La bonne idée c’est que nous sommes sur la route de la plage. Nous avons une maison avec une piscine et un jardin et un dériveur sur le lac de Maubuisson. Nous découvrons qu’il est possible de vivre dehors, avantage énorme que la vie à Rouen n’offrait pas. Il fait chaud en été, même le soir. Tous ces détails font la différence. Etant sans enfants nous sommes libres comme l’air pour tout découvrir.

La vie sociale

De ce côté là les choses ne sont pas franchement faciles à reconstruire. Certains de mes anciens collègues sont devenus des amis.
Quand on arrive avec des enfants dans une ville dans laquelle on n’a pas d’attaches, la difficulté réside dans l’absence de la famille pour les garder en cas de problème.
Et d’un autre côté les enfants aident à la construction de la vie sociale. Je vais faire le nécessaire pour que ça bouge et m’investir, la banque alimentaire est présente dans ma commune, y ’a plus qu’à.
En même temps nous avons eu plein de monde, la maison se transforme en chambre d’hôte de mars à octobre.

Vous avez fait des petits néo bordelais?

Oui, des amis ont obtenu une mobilité ici, ils vont s’installer à Pessac.

Les lieux

Le Miles, découvert avec et par ma fille via un article dans le ELLE.
La forêt du Taillan pour courir et faire du vélo, le lac de Carcans.
Les balades au bord de l’Océan hors saison, ça vide la tête.
Le marché de Saint Médard le samedi matin, il y a un maraîcher bio extra qui nous a invité à pique-niquer un dimanche, et Bernadette qui nous vend des fromages en nous racontant la vie des vaches et des fleurs.
Quand mes enfants viennent passer Noël, notre madeleine familiale consiste à nous régaler d’huîtres sur le marché des Chartrons.
La dune du Pyla avec nos amis de passage, et puis Saint Emilion, on aurait bien habité de ce côté là si les problèmes de circulation étaient moindres.
Les balades dans les vignes.

On s’étonne encore de tout, de voir des parapluies accrochés au vélo, de voir les gens aller dîner à Arcachon en semaine, de voir des pins de la fenêtre de ma cuisine, des lézards sur la terrasse, pour moi c’est le Sud.

Des projets bordelais

Faire du ski dans les Pyrénées, j’ai grandi à Grenoble je ne connais que les Alpes.
Acheter dans quelques années un appartement dans le centre de Bordeaux et une maison au bord de la mer. Bordeaux deviendrait notre point d’ancrage car il est vrai qu’à force de bouger on ne sait plus trop d’où l’on est.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet pour Sud-Ouest (les néo-bordelais)

Share This