Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 6 décembre 2016

Haut de Page

Haut

Mais que font les Bordelais en août ?

Mis à jour le 12 août 2016

quais de Bordeaux

Un mois qui rime généralement avec farniente, soleil, vacances, sorties et parfois avec boulot…
Quoiqu’il en soit si c’est en vacances ou seulement pour les soirées et les week-ends, il y a tant de choses à faire et/ou à découvrir en Gironde qu’un été n’y suffirait pas !

Escalader la Dune du Pilat, pédaler le long des quais Bordelais, se perdre dans le vignoble, écumer les festivals, prendre le frais dans les musées et les galeries,…
la liste est longue et en faire une sélection est totalement subjectif mais totalement assumé 🙂

Investir les festivals

Souvent bondé et très apprécié dans le paysage bordelais, le Reggae Sun Ska festival, qui vient de fêter dignement sa 19ème année avec à nouveau une affluence record, s’accorde avec l’Océan Climax Festival, le dernier-né des festivals bordelais, pour nous livrer un spectacle sonore aussi rythmé qu’engagé.
Si l’un, débute le premier week-end d’août, l’autre clôture cette période estivale à partir du 8 septembre et pour quatre jours.
A mi-chemin entre reggae et électro, ces derniers font la joie des festivaliers dynamiques et branchés.

De manière plus soft, tout l’été le Festival Jazz and Wine accorde ses notes ondulantes aux rondeurs des vins de Bordeaux.

Le festival Relâche qui en est à sa 7ième édition entraine les bordelais, jeunes et moins jeunes, comme les touristes dans des programmations rock de qualité et éclectiques qui au fil des années ont contribué à son succès. Succès renforcé par la gratuité de l’ensemble des rendez-vous proposés.

Voyager dans le temps

Près de 400 acteurs bénévoles et 50 cavaliers propose tout au long de l’été un des plus grands spectacles d’Aquitaine qui n’est autre que la bataille de Castillon.
Au pied du Château de Castegens à Belves de Castillon, les représentations sont conçues afin de faire renaître la bataille qui opposa les forces anglo-aquitaines et l’armée française de Charles VII.
Un saut dans le temps des plus mouvementés !

Le voyage dans le temps pourra se poursuivre de manière moins spectaculaire mais toute aussi instructive en découvrant les nombreuses bastides qui émaillent l’Entre-Deux-Mers.
Des villages construits au moyen-âge, places fortes à l’époque d’échanges commerciaux elles se distinguaient par leurs foires et marchés.
La plus grande et connue est Libourne mais on peut citer aussi Blasimon, Cadillac, Créon, Monségur, Pellegrue, Sainte-Foy-La-Grande ou Sauveterre-de-Guyenne.

Prendre l’eau… douce

Bien sûr il est impossible de faire l’impasse sur la centaine de kilomètre de plages qui bordent la Gironde, et il serait dommage de se priver de l’immensité des plages océanes ou l’intimité des plages du bassin d’Arcachon dont la beauté est leur attribut commun.

Mais la beauté de l’eau girondine est aussi faite de douceur avec la Garonne qui se découvre en croisières avec une offre qui se multiplie :
voir Bordeaux autrement ou sillonner la Garonne pour découvrir les îles préservées de son estuaire ou se préparer à aborder le vignoble ou simplement se laisser à la flânerie autour d’un repas.
L’eau douce s’offre aussi en canoë version grand large sur la Garonne aux abords de Bordeaux ou version plus sauvage sur les affluents qui se jettent dans le bassin d’Arcachon comme la Leyre.

Et puis, la Gironde est aussi une terre de lacs : pas moins de quatorze lacs égrènent le plus grand département de France…
Les plus connus (et aussi les plus vastes) suivent la côte atlantique : le lac de Cazaux, le lac de Lacanau et le lac d’Hourtin-Carcans (66 km²) où les activités proposées sont nombreuses et peuvent permettre un apprentissage sans les dangers de l’océan.

Ou préférer le vin

Parler seulement d’eau serait un affront dans une région où le vin a une place incontournable sur les tables comme dans l’économie de la région.

Longtemps resté retranché des flux touristiques, le vignobles bordelais s’ouvre aujourd’hui au regard et à la curiosité des visiteurs/amateurs alors autant en profiter… et avec plus de 117.000 ha au compteur, sillonner le vignoble peut se faire de multiples façons et au gré des envies : en s’y perdant tout simplement, en s’y laissant guider le long des routes du vin « homologuées » ou encore en privilégiant l’aspect esthétique et technique dans des chais rénovés par des grands noms de l’architecture et du design (dernier en date Philippe Starck).

Et si jamais le vin n’est pas votre tasse de thé, la Gironde devient également un fief de la production de bières artisanales donc plus aucune raison de ne pas profiter du sport souvent favori de l’été : l’apéro en terrasse !

Adopter un style urbain

D’ailleurs l’été peut tout aussi bien se passer en « ville », Bordeaux se prête au jeu des loisirs estivaux (et pas seulement l’apéro) avec bonne grâce faisant honneur à sa désormais reconnue qualité de vie.

Les quais à la hauteur du quartier Saint-Michel du 15 juillet au 15 août célèbrent les sports en tout genre : plus de 40 activités et thématiques sont proposées et varient quotidiennement aussi bien pour les petits que pour les grands.

Trouver la fraîcheur peut être aussi une activité très prisée en été… donc après avoir fait un tour dans les brumes du miroir d’eau pourquoi ne pas en profiter pour « se faire un musée ou une expo » ? et dans un esprit très urbain, l’expo de street-art du collectif Transfert attire toute l’attention : une trentaine de street-artistes a investi les 5 000 m² de l’ancien Virgin Megastore de la place Gambetta pendant 3 mois avec comme objectif de titiller le visiteur.

Share This