Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 11 décembre 2016

Haut de Page

Haut

Laure Courty, de Paris à Bordeaux, de l'édition à Jestocke.com

Mis à jour le 26 janvier 2016

Laury-courty-jestocke

Laure est arrivée à Bordeaux en juin 2013. Elle a quitté Paris et le secteur de l’édition pour suivre son compagnon lorsque celui-ci a été muté.

Nous avions 2 enfants, le troisième est né ici.
Je savais que j’avais peu de chances de trouver un travail d’éditrice ici.
J’ai commencé par travailler en free-lance mais l’énergie du travail en équipe me manquait.

Se loger

Acheter à Bordeaux n’était pas à l’ordre du jour puisque nous n’avions pas encore exploré la ville.
A Paris notre logement était petit mais nous disposions d’une cave et d’un garage.
A Bordeaux nous avons trouvé un grand appartement quartier Sacré cœur mais sans surface additionnelle pour entreposer ne serait-ce que nos vélos.
Du coup notre cave s’est retrouvée dans le salon.
Nous y sommes restés un an, nos affaires ayant fini chez des amis.
Puis nous avons acheté une maison dans le quartier Saint-Genès, avec une très grande cave.

Je stocke.com

Forte de mon vécu, j’ai fait ma petite étude de marché et vu que les stockeurs pratiquaient des prix exorbitants alors que je voyais ici et là des garages vides.
L’idée de je stocke.com a germé.

Le principe :

  • J’ai une maison et de la place, je loue des m², une surface pouvant accueillir des cartons ou une cave entière avec clé et accès libre.
  • ou

  • Je suis locataire et je loue quelques m² pour entreposer des affaires.

Nous assurons la mise en relation entre les deux partenaires, suggérons des contrats adaptés et nous occupons de la partie assurance et paiements.
Nous avons une très belle croissance avec plus de 2000 annonces actives en permanence.
Grace à cette aventure j’ai embauché trois personnes cette année, des collaborateurs hors pair : un développeur, un trafic manageur, un business développeur.

Progresser ensemble

La société s’est installée dans le périmètre d’Euratlantique qui accompagne le projet de la Cité numérique dans lequel nous avons été une des premières start’up à nous implanter, dans les locaux de l’ancien tri postal.
Nous sommes d’ailleurs accompagnés par la CCI.
Nous avons déménagé provisoirement (en face du Parc de l’Intelligence Environnementale à Bègles), avec plusieurs entreprises du Numérique déjà présentes dans les locaux précédents (jelouemoncampingcar.com, mesoigner.fr, samboat.fr etc..).
Ces synergies nous permettent d’échanger sur nos problématiques (management, levées de fonds…), de nous « refiler » les bons plans et de croître ensemble.
Nous mettons en pratique l’idée que l’Union fait la Force.

S’intégrer

Notre intégration à la ville s’est faite rapidement. Dans le quartier du Sacré cœur j’ai participé à la création de l’AMAP Nansouty qui nous a permis de tisser un réseau. Evidemment je côtoie aussi beaucoup d’acteurs de mon secteur.
Bordeaux dégage une très bonne énergie.
D’ailleurs certains de nos amis parisiens sont déjà descendus pour s’installer à Bordeaux ou Toulouse.
L’association Yacafaucon (qui regroupe les habitants de Saint Jean / Sacré Cœur) nous a permis de rencontrer rapidement des habitants du quartier, et puis le marché des Capucins est important, nous aurions adoré y trouver une maison.
A deux pas se trouve le petit restaurant « Papy fait de la résistance » que nous aimons bien.
Nous habitons quartier Saint Genès, et les enfants sont à Solférino, une école à taille humaine.

LGV

Le centre névralgique reste Paris en ce qui concerne les gros sièges sociaux, les grands comptes, les investisseurs. Nous comptons sur la LGV pour drainer de nouveaux talents dans des domaines aussi spécialisés que les nôtres où il n’est pas simple de recruter.

Les moins

L’absence de la famille, pas toujours simple de ne pas avoir de parents à portée de main, c’est le point noir, on s’arrange avec les amis mais c’est plus difficile.

Vos projets

Un projet de vie dans lequel la boîte continue sur sa lancée et se développe rapidement y compris à l’international.
Et surtout un bon équilibre entre le travail et la vie familiale.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet

https://www.youtube.com/watch?v=oEhPuaRsFyI
Share This