Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 11 décembre 2016

Haut de Page

Haut

Frédéric Toubeau | Directeur régional de Pôle emploi à Bordeaux

Frédéric Toubeau | Directeur régional de Pôle emploi à Bordeaux

Après moults cabotages professionnels au sein de l’ Unédic depuis 1994 , Frédéric Toubeau semble avoir jeté l’ancre à Bordeaux.

Avant Bordeaux

Je suis arrivé à Bordeaux en juillet dernier après 3 années passées à Toulouse, 4 en Auvergne, une année à Paris, 3 à Nantes, 4 à Lille, 2 à Lyon et 5 à Paris…
et je suis picard d’origine !!!!

Bordeaux fût un choix, ma famille s’y était installée lorsque nous avons quitté Clermont Ferrand, je l’ai rejointe pour de bon lorsqu’un poste s’est libéré.
J’ai beaucoup vécu le célibat géographique même si les miens m’ont également fréquemment suivi dans mes mobilités.

Toutes les villes où je suis passé m’ont laissé de bons souvenirs, j’ai adoré la région Auvergne dont je supportais l’équipe de rugby.
Je connaissais Bordeaux d’assez loin, je l’ai vu se transformer, j’ai découvert les quais.
Je travaille à la Bastide qui est en pleine mutation., Les structures du centre ville étant très accessibles, mes déplacements professionnels se font en tram.

Où à Bordeaux ?

Nous avons choisi de vivre à la campagne, du côté de Saint André de Cubzac où nous avons eu un coup de cœur pour une vieille maison.
Nous cherchions sur la rive droite qui est plus facile d’accès par rapport à nos bureaux.
J’ai découvert les embouteillages bordelais à l’approche de l’agglo : le fleuve et le nombre trop restreint de ponts y sont pour beaucoup…
Ah ! les joies de L’A10 le matin !!! du coup je pars très tôt afin d’éviter les bouchons. Le fait d’être excentré aide à créer un sas entre les deux vies.

La famille

Mes enfants ont 18, 16 et 12 ans, ils suivent leur scolarité dans notre « coin » sauf pour le grand qui est au Lycée à Bordeaux qu’il rejoint par le train.
Tout le monde se plait ici, il est plus facile de laisser Clermont Ferrand pour Bordeaux qu’il ne le fût à l’époque de quitter Nantes pour Clermont-Ferrand.
Mes deux garçons font du foot ce qui me permet de découvrir des villages et des lieux en Gironde.

La vie sociale

Je suis ici depuis 6 mois, c’est court.
Je me suis beaucoup investi professionnellement.
Je commence à nouer des contacts en accompagnant mes enfants dans les sorties sportives.
C’est plus facile du fait d’habiter un petit village.
L’avantage d’avoir été mobile est que nous savons que c’est à nous d’aller vers les autres, c’est une richesse.

Les lieux que j’aime

  • La petite Gironde, j’y vais à pied du bureau
  • L’estacade : Un des premiers restos où j’ai amené mon épouse. Le café du port : tous des lieux au bord de l’eau
  • J’apprécie les quartiers historiques, Saint Michel et Saint Pierre qui changent de la rue Sainte Catherine
  • La librairie Mollat dont j’avais entendu parler
  • Dans mes escapades professionnelles je suis allé à Pau où j’ai ressenti une certaine sérénité
  • J’aime le côté sauvage des immenses plages de Lacanau et du Porge
  • Les très animés marchés de Bourg sur Gironde et Libourne le dimanche
  • Le Blayais
  • Le restaurant « le plaisance » à Bourg, très sympa avec une programmation de concerts

Projets bordelais

Professionnellement : Accompagner Pole emploi Aquitaine dans la mise en œuvre de notre nouveau plan stratégique Pole emploi 2020

Personnellement : J’ai envie de découvrir deux endroits :
-J’ai parcouru la vallée du Rhône à Lyon, je veux maintenant connaître le Médoc, et pourquoi pas à moto
-Le pays basque, je suis allé à Saint Jean pied de port mais j’ai envie d’approfondir

Le palmarès

Bordeaux est au top (y’a pas photo).
Lyon est plus facile d’accès, il y a plus de ponts, un métro, et des similitudes pour la proximité de la mer et de la montagne.
Par rapport à Toulouse, Bordeaux gagne sur la qualité de vie, Bordeaux a vécu un essor que Toulouse n’a pas pris, et elle est plus sereine.

Et après ?

J’ai l’intention de rester, de m’enraciner sur la région Aquitaine. En effet, l’arrivée de la LGV va modifier les modes de fonctionnement, et puis l’aéroport dessert de nombreuses villes du territoire.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet 

Share This