Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 6 décembre 2016

Haut de Page

Haut

De Damas à Bordeaux, Jean-Marc Kwetter

Mis à jour le 9 novembre 2015

Jean-Marc KWETTER

Syrien, je suis arrivé de Damas en France en 2012 avec mes parents et ma sœur et à Bordeaux à la rentrée 2013, j’ai 19 ans. Ma mère, médecin, a toujours effectué des remplacements en France pendant les grandes vacances.

Nous venions chaque été mais en 2012 nous ne sommes pas repartis en Syrie par crainte pour notre sécurité.

J’ai passé mon bac à Mont de Marsan où ma mère a obtenu un poste à l’hôpital. Le français était ma deuxième langue au lycée de Damas.
Je me suis inscrit en médecine à Bordeaux pour devenir chirurgien.
J’ai également la nationalité française.

Je ne connaissais pas Bordeaux.
J’ai vécu mes deux premières années bordelaises dans le foyer Saint Dominique en plein centre, avec d’autres étudiants chrétiens avec qui j’ai tissé des liens d’amitié forts. Des pères m’y ont accompagné dans ma transition entre l’adolescence et l’âge adulte.
J’ai eu médecine du premier coup.

Ensemble deux générations

Une amie m’a parlé de l’association « ensemble deux générations », sur le principe du logement intergénérationnel solidaire qui assure de la sécurité à un senior et permet à un jeune de se consacrer à ses études.
J’ai une relation forte à mes grands-parents demeurés en Syrie, le concept m’a plu.
J’étais demandeur sur l’emplacement, dans un triangle Conservatoire (où je suis en formation continue en piano), l’église Saint Paul et la fac de médecine.
La responsable de l’association à Bordeaux a fait le lien avec mon binôme avec qui le courant est passé. Je vis dans une jolie maison chez une dame charmante à qui j’assure une présence certains week-ends. Elle m’a appris des choses, nous échangeons sur la vie, j’ai l’espoir de l’emmener à l’auditorium.

Les loisirs ?

A caser dans le temps qui reste : le foot, le groupe Mission des dominicains et chorale, la danse latine, la lecture, préparer des desserts.

Les lieux

L’auditorium, simplement magnifique, avec un accès libre aux moins de 26 ans pour 10€ par mois.
Les quais pour courir, se balader, se reposer.
Le Bistrot Régent, idéal pour les anniversaires !
Le bowling.
La bibliothèque de la Victoire, très belle avec sa salle « Harry Potter » et la bibliothèque municipale.
J’aime la tour Pey Berland avec la statue dorée de la vierge qui me rappelle le Liban.
Le café Saint Christophe ainsi que tous les cafés qui servent un bon thé…

Les manques

Damas, les amis, la famille. A un moment il faudra aider à la reconstruction, j’essaierai d’être là. Je lis la presse syrienne (almayadeen.net, en arabe et anglais).
Le fleuve Barada, la beauté de Damas, plus vieille capitale au monde qui a beaucoup de points en commun avec Bordeaux d’ailleurs !

Des projets ?

M’arrêter un an pour faire un master 2 en chirurgie de pointe.
Poursuivre mes enseignements jusqu’à l’internat où je pourrai également faire un doctorat en Sciences pour devenir Professeur.
Et revoir Damas et les miens…

Interview réalisé par Guillemette Bardinet pour Sud-Ouest (les néo-bordelais)

Share This