Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 11 décembre 2016

Haut de Page

Haut

Colette Malani, une parisienne de Bordeaux

Mis à jour le 8 février 2016

Colette Malani parisienne de Bordeaux

Colette est parisienne et présidente de Bordeaux Accueille depuis juin 2014

Avant

Je suis arrivée à Bordeaux en juin 2011. Moi qui suis si parisienne, si on m’avait dit que je viendrai ici il y a quelques années je ne l’aurais pas cru.
Je suis à la retraite, j’étais DAF (Directrice Administrative et Financière) pour une compagnie aérienne asiatique qui avait un bureau bordelais. Je connaissais un peu la ville. J’aimais en particulier le Grand théâtre et le Grand hôtel, certes noirs à l’époque mais déjà très beaux.

De 80 à 100 m2

Je suis revenue bien plus tard avec ma nièce faire du tourisme et j’ai trouvé la ville extra.
J’ai regardé les annonces immobilières, c’était moins cher qu’aujourd’hui. Je venais de vendre un appartement à Levallois et d’en trouver un à Neuilly. J’ai pourtant pris la décision d’acheter à Bordeaux où je pouvais passer de 80 à 100 m2.

Bordeaux sans voiture

Ne conduisant pas le centre n’était pas une option. J’ai tout de même exploré le quartier Bastide avant d’avoir le coup de cœur pour la Place du Palais avec sa porte Cailhau qui ressemble au château de Cendrillon. J’ai trouvé mon bonheur dans ce périmètre vivant et même bruyant mais tellement sympathique. C’est un village! Je m’y suis immédiatement investie.

Trouver son réseau

Je me suis rapidement inscrite à Bordeaux Accueille et suis devenue « accueillante » rapidement. L’année suivante j’étais une des responsables de l’antenne de Bordeaux centre et en juin 2014 j’ai été élue présidente. Je suis la première non bordelaise à occuper ce poste. J’ai reçu la médaille de la ville des mains d’Alain Juppé pour mon intégration rapide et mon implication.

Je suis devenue conseillère de quartier, lien entre la Mairie et le quartier qui fait remonter les infos. Nous travaillons sur des projets : celui de la Bagagerie (lieu d’accueil pour SDF) est un bel exemple de concertation aboutie.
Je suis dans d’autres associations comme les Parisiens de Bordeaux ou le Rotary.
Bordeaux n’est pas fermé : une fois que l’on a trouvé et intégré un réseau, on est adopté et les portes s’ouvrent.

L’asso

Bordeaux Accueille a 700 adhérents, l’adhésion est familiale.
Il faut moderniser et rajeunir l’association qui avait été créée par Chaban pour occuper les femmes des chefs d’entreprises et autres cadres qui arrivaient.

Aujourd’hui les femmes travaillent, il faut évoluer.
Nous avons commencé en ajoutant aux cafés accueil des apéros accueil, plus attrayants pour certains. Beaucoup de nos adhérents sont d’anciens bordelais qui reviennent.

Paris Cabourg VS Bordeaux Biarritz

Je retourne à Paris avec plaisir mais apprécie Bordeaux pour sa qualité de vie, son charme et son élégance. J’avais un appart à Cabourg que j’ai vendu pour réinvestir à Biarritz, desservi par le train.

Mes adresses à deux pas

  • Le Chabrot rue du chai des farines pour son rôti de boeuf et sa purée à l’huile d’olives et piment d’Espelette.
  • La Cagette, ma cantine pour sa cuisine fraiche et originale.
  • O’goût du jour sur les quais pour sa cuisine française raffinée et le café japonais rue de la Merci.
  • L’incontournable, indispensable bar chez Fred.
  • Patrick le caviste d’Arts et vins et le Palais de la truffe pour ses superbes tapas à la truffe et son ambiance chaleureuse.
  • Le Point Rouge, bar à cocktails nouvellement ouvert, 1 quai de Paludate (dans le château Descas).
  • Pour le shopping la raffinerie et Mint bazar.
  • Le musée des Arts déco est mon préféré, j’adore la galerie DX, les expos dans la cour Mably que je réserve pour nos AG.

Je déjeune toujours dehors, du coup je connais plein de restos.
J’adore la rue Saint James, les capucins et la brocante le dimanche.

Bilan

Mon intégration? Une lettre à la poste.
Les parisiens qui me traitaient de folle quand je suis partie me rejoindraient bien.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet pour Sud-Ouest (les néo-bordelais)

Share This