Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

| Vivre à Bordeaux et en Gironde | 11 décembre 2016

Haut de Page

Haut

Fabienne Roullin, Bordeaux en éclaireuse

Mis à jour le 11 mars 2016

Fabienne-Roullin AXA

Fabienne Roullin est originaire de Strasbourg. Après y avoir passé son diplôme d’actuaire, elle est partie travailler à Paris où elle est restée une vingtaine d’années. Elle a rejoint Bordeaux avec son fils et son compagnon au printemps dernier.

Mon Parcours professionnel

Depuis 1994 j’ai travaillé sur différents périmètres au sein d’Axa France dans l’actuariat.
En 2014, je me suis spécialisée dans la clientèle haut de gamme au sein d’Axa Wealth Services.

Cette société filiale à 100% d’Axa France a pour vocation de commercialiser des assurances vie et de l’épargne haut de gamme.
C’est dans ce cadre qu’il m’a été proposé de poursuivre l’aventure à Bordeaux (où serait implantée la structure à terme).
J’ai en charge la responsabilité de la Finance et des opérations techniques et financières d’AWS. La société a été créée en septembre 2015, je suis venue en éclaireuse avec deux collègues afin d’enclencher l’activité et les recrutements.
Le reste des équipes nous rejoindra. Nous sommes d’ailleurs à la recherche de locaux indépendants.

Poser des jalons

Je suis donc arrivée en avril 2015, à l’aveugle.
J’ai en effet pris la décision de venir sans même connaître la ville. Mon conjoint m’a suivi et travaille pour Axa entre Bordeaux et Paris.
William Ballue d’Invest in Bordeaux nous a bien aidé et accompagné en facilitant notre arrivée :

  • recherche de sites,
  • mise en relation avec des experts comptables,
  • l’Apec et Pôle emploi pour nos recrutements.

Il nous a également donné de bons conseils sur un plan plus personnel pour le travail des conjoints, les écoles…

J’ai par ailleurs trouvé le contact d’Emmanuelle Pons Hoguet de la société d’aide à la mobilité « Home Explorer ». Ils m’ont fait visiter des appartements pré sélectionnés par leurs soins, ce fût un gain de temps certain.

Je souhaitais mettre mon fils dans le privé. J’avais eu de bons retours concernant trois écoles : Grand Lebrun, Tivoli et Saint Genès.
Après avoir été mis sur liste d’attente, nous avons été acceptés à Gand Lebrun.

Entre temps nous avions trouvé notre appartement quartier Saint Genès, ce n’est pas à côté mais pour l’instant nous effectuons des allers-retours.
Dans l’idéal nous bougerons et c’est probablement l’école qui guidera notre futur choix de quartier.

Vivre Bordeaux

J’ai été agréablement étonnée de voir à quel point la ville est basse, c’est frappant dans le secteur Saint Genès où dès qu’il y a un rayon de soleil, on se sent en vacances.
Ce quartier est très proche du centre mais manque de petits commerces.
Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour mettre en route une vie sociale, je côtoie quelques mamans, on fait des apéros avec nos voisins.

Pour obtenir des infos sur la ville je vais sur internet, c’est comme cela que j’ai trouvé l’agence de garde d’enfants Babychou qui est un réseau national mais dont l’antenne bordelaise est top.
J’y ai également trouvé les infos concernant les écoles. J’ai interrogé des collègues qui m’ont conforté dans mes choix.

On marche beaucoup à pied, les gens sont sympas, les commerçants affables, le stress est moins fort qu’à Paris.
J’ai téléchargé l’appli du site « Bordeaux Ma Ville » qui donne des infos utiles sur la ville, j’avais visité le site « Vivre Bordeaux » depuis Paris.

Les lieux

    Pour mon fils le stade Chaban pour faire du sport et voir des match de rugby, sport qu’il souhaite pratiquer mais je n’ai pas trouvé d’infos sur le CAB (club de Bègles).

  • Le skate park de Darwin
  • Les quais pour la trottinette
  • Le quartier de la grosse cloche
  • Le marché des Capucins
  • Le Café japonais, les restaurants Le carreau et La belle campagne que nous avons découvert par le site du fooding

Nos anciens collègues nous ont offert un week-end dégustation de vins (organisé par la société vinotrip) avec visite de chais à Margaux et chambre d’hôte au Clos du prince à Camarsac, un lieu de rééducation par les chevaux (équithérapie).

  • La table du lavoir aux Sources de Caudalie quand il fait beau, la visite des châteaux en automne.
  • Les plages océanes que nous souhaitons continuer à explorer en descendant vers le pays basque

Des projets

  • Découvrir et rayonner dans la région, aller dans le Périgord.
  • Apprivoiser la circulation : à Paris nous n’avions pas de voiture, je connais mal le réseau routier. Je suis d’ailleurs surprise par le trafic, les feux sont très longs.
  • Prendre un abonnement Vcub.
  • Trouver un cours de natation le samedi pour mon fils de 8 ans.

Interview réalisé par Guillemette Bardinet

Share This